Environnement...


Le sol et le climat : deux facteurs sur lesquels le jardinier peut agir et qui influencent la culture des légumes.

Le type de sol

Concernant le sol, le jardinier peut intervenir facilement en effectuant des apports d’engrais ou d’amendements, et ainsi modifier sa nature. Au fil des années, une terre pauvre pourra ainsi être améliorée par l’adjonction de fumier, un sol trop léger acquérir plus de consistance par l’ajout de compost, alors que du sable drainera un terrain lourd. C’est au jardinier d’adapter les apports de ces matières en fonction du type de terre. Le résultat ne peut que s’améliorer au fil des années…

Le climat

Pour le climat, il lui sera, en revanche, plus difficile d’influer sur une météo changeante. Un potager installé dans le Sud bénéficiera d’un ensoleillement important et d’hivers cléments, mais souffrira du manque d’eau l’été. Une carence à laquelle il est possible de remédier par un paillage et des arrosages fréquents.
Les potagers du Nord subiront, quant à eux, des périodes de froid et parfois de gel que l’installation de protectionsamoindrira sans pour autant mettre totalement les légumes à l’abri d’un caprice du ciel.