Arroser et protéger

Arroser peut apparaître comme une corvée pour l'apprenti jardinier. Si c'est une opération importantedans la vie d'un potager, il suffit d'un peu de bon sens et de quelques astuces pour en diminuer la durée...


Quand arroser ?


Au printemps et en automne, arrosez plutôt le matin. Les nuits sont parfois fraîches et les légumes peuvent ne pas apprécier l'association de l'humidité et du froid nocturne.

En été, arrosez le soir. Non seulement il y aura moins de pertes par évaporation, mais les légumes auront toute la nuit pour se gorger d'eau et mieux supporter la journée suivante.

Les bons gestes de l'arrosage

1° La pomme d'arrosoir doit être dirigée vers le haut. Elle permet, lors du balancement de l'arrosoir de l'arrière vers l'avant, de créer un éventail plus large. L'eau est mieux dispersée et tombe moins brutalement sur les légumes et le sol.

2° Le tuyau poreux est idéal pour les légumes qui ne supportent pas la pluie sur leur feuillage, comme par exemple les tomates. Faites serpenter le tuyau entre les pieds, raccordez-le au réseau simplement à une citerne (il fonctionne à très basse pression) et l'eau suintera sur toute la longueur, là où c'est nécessaire.

3° L'arrosage en rigole permet d'irriguer rapidement de grandes longueurs. Tracez des rigoles le long d'un récent semis, d'une rangée de poireaux repiqués ou même entre les rangs de haricots déjà bien développés. Il suffit de laisser un tuyau ainsi doucement en profondeur, sans gaspillage là où ce n'est pas utile.

4° Le programmateur vous affranchit de l'arrosage, que vous soyer là ou pas. Il vous suffit de pianiter sur le clavier l'heure du début de l'arrosage et sa durée, et il se déclanchera automatiquement. Si vous êtes là, cela vous permet de faire autre chose, et, si vous êtes absent , vos légumes sont sauvés !


arroser



Protéger

Le gel, le vent, les insectes.... Il y a de multiples raisons de protéger ses légumes. Cela ne signifie pas pour autant qu'il faille transformer son potager en camp retranché.
Voici quelques astuces faciles à mettre en pratique.


Quand protéger ?

Au printemps, méfiez-vous des gelées tardives et des attaques de limaces.
En été, le potager est tranquille.
En automne, attention au vent et aux bourrasques.
En hivers, gare au froid et à la neige


Les bons gestes de protection

1° Le voile d'hivernage est la première protection contre le froid. Il s'agit d'un tissu très fin et très léger, perméable à l'air et à l'eau, vendu en différentes largeurs et longueurs. Il suffit de le poser sur les cultures potagères, les arbres fruitiers, etc..., pour les mettre à l'abri des gels légers.

2° Le chassis vitré vient recouvrir les coffres en bois ou en béton, formant ainsi une mini-serre pour les jeunes plants que l'on désire "forcer" au début du printemps, alors qu'il risque encore de geler. En cas de froid intense, vous pouvez le recouvrir, la nuit, de un ou deux paillassons de seigle.

3° Des rangs d'arbres fruitiers palissés constituent au potager, outre une bonne réserve de fruits frais, des écrans naturels contre le vent, qui accentue la sensation de froid et le dessèchement de la terre. Ne choisissez pas des formes trop hautes qui feraient trop d'ombre aux légumes.

4° Le cordon de cendre de bois reste une barrière très efficace contre l'ennemi n°1 au potager: la limace ! Gardez toujours à portée de main un sceau de cendre et déposez un cordon autour de tous vos semis et jeunes plantations.
Renouvelez le cordon après chauqe pluie


proteger


Découvrons maintenant comment traiter et désherber notre potager.

Categories :

Activités à faire:






S.O.S

Mes légumes n'apprecient pas mes arrosages...
En été, l'eau que vous puisez pour arroser peut être très froide par rapport à la température de la terre. Si vous l'utilisez telle quelle pour arroser vos semis et vos jeunes plants, ils peuvent ne pas apprécier ce chaud et froid, et mourir. Pensez plutôt à stocker de l'eau dans une citerne ou un grand bidon pour qu'elle prenne la température ambiante.




























S.O.S


La lunne rousse est-elle si redoutable ?
La lune rousse correspond à une période d'un mois environ, à partir de la première nouvelle lune en avril. A cette époque il peut faire très doux dans la journée et pourtant geler au cours de la nuit, si le ciel est complètement dégagé. Ces périodes de gel n'apparaissent que lorsque le ciel est dégagé et la Lune, donc bien  visible. Il n'en a pas fallu d'avantage pour que des esprits de chagrins accusent la Lune des dégats causés par le gel dans nos jardins.